Engager une démarche RSE

"Un développement qui permet aux générations présentes de satisfaire leurs besoins sans remettre en cause la capacité des générations futures à satisfaire les leurs" Rapport Brundtland de la commission mondiale sur l’environnement et le développement en 1987.

Le concept de Développement Durable a acquis ses lettres de noblesse en 1992 à la conférence de la terre à Rio avec la publication de l’Agenda 21*. Cetexte, adopté par 178 gouvernements, fixe les lignes de progrès que l’humanité devrait adopter au 21ème siècle pour maintenir son développement économique et social dans un environnement vivable.

* Agenda 21 : programme d’actions pour le 21ème siècle orienté vers le développement Durable. Les grandes lignes sont :

- lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale,
- la production de biens et de services durables,
- la protection de l’environnement.

www.ecologie-gouv.fr ; www.agenda21france.org

Les 3 piliers du Développement Durable

Economie : résultats, croissance, pérénités de l’entreprise.

performance financière de l’entreprise, capacité à contribuer au développement économique de la zone d’implantation de l’entreprise et à celui de ses parties prenantes, respect des principes de saine concurrence.

Social : conséquences sociales de l’activité de l’entreprise pour l’ensemble de ses parties prenantes, employés, fournisseurs, clients, communautés locales, la société.

Indicateurs sociaux : effectif total, embauches en distinguant CDD et CDI, licenciements et leurs motifs, heures supplémentaires, main d’œuvre extérieure à la société, plan de réduction des effectifs et de sauvegarde de l’emploi, rémunérations et leurs évolutions, intéressement et participation, conditions d’hygiène et de sécurité, absentéisme et ses motifs, formations, égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, emploi et insertion des travailleurs handicapés...

Environnement : compatibilité entre l’activité de l’entreprise et le maintient des écosystèmes. C’est une analyse des impacts de l’entreprise et de ses produits en terme de consommation de ressources, production de déchets, émissions polluantes.

Indicateurs environnementaux : consommation totale d’eau, volume total d’eau recyclée et réutilisée, consommation totale de matière première, consommation directe d’énergie, consommation indirecte d’énergie, émissions de gaz à effet de serre, utilisation et émission de substances qui appauvrissent la couche d’ozone, quantité totale de déchets par type et par destination, production, transport, importation et exportation de tous les déchets jugés "dangereux", impacts sur la biodiversité des activités/ produits et services de l’organisation...

Les leviers d’actions

Documents joints

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Site hébergé et réalisé par InfoSaône | Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL